Anderssprachigenseelsorge

Situation de la
pastorale linguistique

 

AnderssprachigenseelsorgeAssuré le plus souvent par des prêtres

La pastorale des missions linguistiques est assurée le plus souvent par des prêtres. Presque aucun théologien laïc, homme ou femme, n’y collabore, conformément à ce qui se passe dans la plupart des pays d’origine des missions. Les religieuses et les auxiliaires pastoraux jouent toutefois aussi un rôle important dans de nombreuses missions.

Tableau 4.14: Collaborateurs de la pastorale des missions linguistiques (2010-2018)

Missions linguistiques2010: Prêtre Temps complet2010: Prêtre Temps partiel2010: Missions2015: Prêtre Temps complet2015: Prêtre Temps partiel2015: Missions2018: Prêtre/Diacre Temps complet2018: Prêtre/Diacre Temps partiel2018: Missions
Albanais33
Chinois *11
Érythréens *11
Gens du voyage *21
Italiens6045152650511450
Coréens11
Croates1412141213112
Philippins111212
Polonais1181169
Portugais163141641321513
Slowaques111111
Slowènes111111
Espagnols165171421414414
Tamouls1111111
Tchèques111111
Ukrainiens *31
Hongrois11
Vietnamiens11131142
Total1171310698279710444110
Remarque: En 2018, il y avait 45 autres aides pastoraux (parfois à temps partiel), employés dans 110 missions en tout. Un candidat ä la prêtrise encore étudiant était à la disposition des syro-malabars, avec d’autres prêtres ; d’autres langues ou rites sont assumés par des prêtres sans qu’existe pour autant une mission officielle. Les critères de détermination du nombre de missions ont changé en 2017 (un nouveau critère veut qu’une mission implique un centre offrant un accompagnement pastoral, financé par une corporation ecclésiastique catholique romaine ou par migratio). Cela rend difficile la comparaison avec les années précédentes. Source : migratio.

 

Le nombre de prêtres/diacres
recul

 

AnderssprachigenseelsorgeRecul parallèle à celui des missions

Le nombre de prêtres engagés dans la pastorale linguistique (depuis l’anné 2017, deux diacres ont été engagé) a subi depuis 1975 un recul parallèle à celui des missions, passant – en équivalents plein temps – de 210 à env. 110. On observe également des changements au niveau des pays d’origine des missionnaires. Alors qu’en 1975 les trois quarts des missionnaires venaient d’Italie, les Italiens en constituaient moins de la moitié en 2017. La part des Espagnols a également légèrement diminué tandis que celles des Portugais et des Croates augmentaient.

Graphique 4.15: Evolution du nombre de prêtres/diacres dans les missions linguistiques (1975–2018)

Remarque: Depuis l’année 2016, les missions spéciales (Chinois, Érythréens, Gens du voyage et Ukrainiens) sont inclues dans les statistiques. En 2017, deux diacres ont été engagé (en 2016: 0). Les temps partiels ont été convertis en plein temps.