Ein Blick über die Landesgrenzen

Un regard au-delà
des frontières

L’Eglise catholique
dans le monde

 

Ein Blick über die Landesgrenzen

L’Eglise catholique dans le monde

Environ un tiers des quelque sept milliards d’individus sur Terre devrait appartenir au christianisme. La moitié d’entre eux, soit 15 à 20% de la population mondiale, est catholique. Depuis longtemps déjà, le centre de gravité de l’Eglise catholique ne se trouve plus en Europe mais en Amérique latine. Un bon cinquième des catholiques vivait à fin 2016 en Europe alors qu’ils étaient encore un tiers en 1980. La part des catholiques en Amérique latine est restée inchangée, à 40%. On trouve de plus en plus de catholiques en Asie et en Afrique, ce qui s’explique aussi par la forte croissance démographique dans ces régions. Aujourd’hui, les Asiatiques constituent 12% des catholiques, les Africains 18%.

Graphique 1.30: Repartition des catholiques selon les régions du monde, en pourcents (1980–2017)

Un regard au-delà
des frontières

L’Allemagne

 

Ein Blick über die Landesgrenzen

La situation en Allemagne

Le recul de la domination des grandes Eglises chrétiennes se dessine non seulement en Suisse mais aussi dans ses pays voisins, l’Allemagne et l’Autriche. Dans un pays tel que l’Allemagne, à la tradition d’équilibre confessionnel, moins de 60% de la population appartiennent aujourd’hui à l’Eglise catholique ou à l’Eglise évangélique ; les personnes sans confession représentent déjà le plus grand groupe de population, du fait aussi de leur nombre important dans l’Est du pays.

Graphique 1.31.1: Appartenance aux Eglises catholique et évangélique d’Allemagne (1960–2018), en pourcents

Remarque: pour l’Allemagne avec les nouveaux länder dès 1990

Un regard au-delà
des frontières

L’Autriche

 

Ein Blick über die Landesgrenzen

La situation en Autriche

En Autriche, qui fut des siècles durant presque exclusivement catholique, plus que 58% de la population sont membres de l’Eglise catholique.

Graphique 1.31.2: Appartenance à l’Eglise catholique d’Autriche (1990–2017), en pourcents

Un regard au-delà
des frontières
Les sorties de l’Eglise

 

Ein Blick über die Landesgrenzen

La situation en Autriche et en Allemagne

En Autriche et en Allemagne les Eglises ont également perdu des membres, en chiffres absolus. Le recul, depuis 1990, est de 16% pour l’Eglise catholique d’Allemagne et de 20% pour celle d’Autriche. Ce recul s’explique plus par les sorties d’Eglise que par les excédents des décès. Les taux de sorties de l’Eglise catholique sont en outre nettement supérieurs en Autriche qu’en Allemagne. Comme en Suisse, le nombre de sorties a le plus augmenté en 2009 et surtout en 2010. En Allemagne les sorties d’Eglise sont de nouveau augmenter massivement entre les années 2013 et 2014. De nouvelles modalités de perception de l’impôt ecclésiastique pourrait avoir exercé une influence sur cette hausse importante du nombre de sorties d’Eglise.

Ein Blick über die Landesgrenzen

La situation de l’Eglise catholique et évangélique en Allemagne

En Allemagne, à l’exception de l’année 2010, les sorties de l’Eglise évangélique sont nettement plus nombreuses que celles de l’Eglise catholique. La forte augmentation du nombre des sorties de l’Eglise évangélique au début des années 1990 est une réaction à la réunification allemande qui a mené à l’introduction d’un impôt ecclésiastique dans l’Est du pays et d’une contribution générale de solidarité à l’Ouest. L’impact a été plus marqué pour l’Eglise évangélique que pour l’Eglise catholique, car l’Eglise évangélique est traditionnellement plus ancrée dans les nouveaux länder de l’Est.

Graphique 1.32: Taux de sortie pour 1’000 membres des Eglises catholiques d’Allemagne et d’Autriche et de l’Eglise évangélique d’Allemagne (1990–2018)

Remarque: pour l’Allemagne avec les nouveaux länder dès 1990

Un regard au-delà
des frontières
Cartes religieuses de l’Europe

Ein Blick über die Landesgrenzen

Cartes religieuses de l’Europe

Des cartes religieuses de l’Europe sont présentées ci-dessous. Les Églises orthodoxes marquent les pays de l’est européens de leur empreinte alors que les Églises protestantes dominent dans les pays du nord. L’Église catholique est présente de façon disproportionnée dans les pays du sud en particulier.

Carte 1.4: L’appartenance religieuse en Europa (2006-2015), en %

Source: Liedhegener, Antonius / Odermatt, Anastas: Religious Affiliation in Europe. The “Swiss Metadatabase of Religious Affiliation in Europe (SMRE)”, SMRE-generated Data Retrieval for: Religious Affiliation in Period 2006 – 2015, www.smre-data.ch.

Carte 1.4: L’Église catholique en Europa (2006-2015), en %

Source: Liedhegener, Antonius / Odermatt, Anastas: Religious Affiliation in Europe. The “Swiss Metadatabase of Religious Affiliation in Europe (SMRE)”, SMRE-generated Data Retrieval for: Religious Affiliation in Period 2006 – 2015, www.smre-data.ch.

Carte 1.5: Les Églises protestantes en Europa (2006-2015), en %

Source: Liedhegener, Antonius / Odermatt, Anastas: Religious Affiliation in Europe. The “Swiss Metadatabase of Religious Affiliation in Europe (SMRE)”, SMRE-generated Data Retrieval for: Religious Affiliation in Period 2006 – 2015, www.smre-data.ch.

Carte 1.6: Les Églises orthodoxes en Europa (2006-2015), en %

Source: Liedhegener, Antonius / Odermatt, Anastas: Religious Affiliation in Europe. The “Swiss Metadatabase of Religious Affiliation in Europe (SMRE)”, SMRE-generated Data Retrieval for: Religious Affiliation in Period 2006 – 2015, www.smre-data.ch.

Carte 1.7: Les communautés islamiques en Europa (2006-2015), en %

Source: Liedhegener, Antonius / Odermatt, Anastas: Religious Affiliation in Europe. The “Swiss Metadatabase of Religious Affiliation in Europe (SMRE)”, SMRE-generated Data Retrieval for: Religious Affiliation in Period 2006 – 2015, www.smre-data.ch.

Carte 1.8: Les personnes sans confession en Europa (2006-2015), en %

Source: Liedhegener, Antonius / Odermatt, Anastas: Religious Affiliation in Europe. The “Swiss Metadatabase of Religious Affiliation in Europe (SMRE)”, SMRE-generated Data Retrieval for: Religious Affiliation in Period 2006 – 2015, www.smre-data.ch.