Gottesdienste

Offices religieux
dans l’Eglise catholique

 

 

GottesdienstePlus que 5000 Eucharisties par semaine

Chaque semaine, dans les paroisses de Suisse, l’Eucharistie est célébrée à quelque 5’000 reprises, dont 2’200 messes pour les seuls dimanches (y compris celles du samedi soir). S’y ajoutent 295 célébrations dominicales de la Parole qui ne sont pas présidées par un prêtre mais par des assistants et assistantes pastoraux et des diacres (tableau 3.8). La plupart du temps, la communion est aussi administrée lors de ces célébrations. Les célébrations de la Parole sans communion n’ont pas réussi à s’imposer aujourd’hui comme forme de célébration en l’absence de prêtre, le dimanche tout au moins. Les célébrations de la Parole sont les plus fréquentes dans les diocèses de Bâle et de St-Gall. Elles sont en revanche pratiquement ou totalement inexistantes dans les deux diocèses de Lugano et de Lausanne, Genève et Fribourg.

Tableau 3.8.1: Nombre d’offices hebdomadaires dans les paroisses des diocèses suisses (base: célébrations en février 2018)

Diocèse/OfficesSuisseBâleCoireSt-GallSionLGFLugano
Offices dominicaux2475711597197236321414
· Célébrations eucharistiques2126477552163226295414
· Célébrations de la Parole avec communion29521237239140
· Célébrations de la Parole sans communion53229111110
Offices les jours ouvrables avec administration de la communion3262773807301331474576
· Célébrations eucharistiques2908589738253315436576
· Célébrations de la Parole avec communion355184694816380
Total célébrations eucharistiques503410661290416541731990
Total offices avec communion568414621396487566783990
Remarque: Source: Relevés paroissiaux des diocèses suisses

Tableau 3.8.2: % d’offices hebdomadaires dans les paroisses des diocèses suisses (base: célébrations en février 2018)

CélébrationsSuisseBâleCoireSt-GallSionLGFLugano
Part des célébrations de la Parole dans les offices dominicaux (%)1433817480
Part des célébrations de la Parole avec communion dans les offices jours ouvrables (%)1124916580
Remarque: Source: Relevés paroissiaux des diocèses suisses

Offices religieux
dans les missions linquistiques

 

GottesdiensteLes Eucharisties célébrées dans les missions linguistiques: plus que 450 par semaine

Chaque semaine, presque 450 Eucharisties sont célébrées dans les missions linguistiques, ce qui représente env. 10% de toutes les Eucharisties (tableau 3.9). Elles constituent encore plus des célébrations dans le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, particulièrement concerné par la migration.

Tableau 3.9: Nombre d’offices hebdomadaires dans les missions linguistiques des diocèses suisses (base: célébrations en février 2018)

MessesSuisseBâleCoireSt-GallSionLGFLugano
Messes4451769634131207
· Dimanches339136802711806
· Jours ouvrables106401672401
Part des célébrations eucharistiques des missions dans lensemble des célébrations eucharistiques (paroisses et missions) (%)814782141
Remarque: le nombre d’offices célébrés par les missions linguistiques a été appréhendé dans le cadre des relevés paroissiaux. Les chiffres ne proviennent que dans de rares cas des missions elles-mêmes. Source: Relevés paroissiaux des diocèses suisses

Fréquentation des offices

 

GottesdiensteLes Eucharisties: La densité est variable

En tout, l’Eucharistie est célébrée plusieurs mille fois chaque semaine dans les paroisses et les missions linguistiques en Suisse, dont plus que 2’000 fois le dimanche. Si l’on répartissait également ces célébrations dans toutes les 1’750 paroisses et missions, cela signifierait que l’Eucharistie est célébrée plusieurs fois par semaine. La densité des messes n’est cependant pas identique partout. Dans de nombreuses paroisses, on ne célèbre plus depuis longtemps l’Eucharistie à chaque fin de semaine.

GottesdiensteLes Eucharisties: la densité est forte en Tessin, les Grisons, Glaris, Obwald, Valais et Uri

Les graphiques 3.19 et 3.20 montrent la densité des messes hebdomadaires en relation avec le nombre de catholiques (âgés de 15 ans et plus). Les différences entre diocèses et cantons sont manifestes. Alors qu’on décompte pour le diocèse de Lugano cinq célébrations eucharistiques hebdomadaires pour 1’000 catholiques, il n’y en a que 1,2 dans le diocèse de Bâle. La densité des célébrations est particulièrement élevée dans les cantons du Tessin, des Grisons, de Glaris, d’Obwald, du Valais et d’Uri ; elle est particulièrement basse dans les cantons de Bâle-Campagne, de Berne et d’Argovie. Les villes les plus importantes de Suisse alémanique présentent, à l’exception de St-Gall, une densité légèrement plus grande de messes que celle du canton dont elles font partie. D’une part, les missions linguistiques y sont souvent domiciliées et, d’autre part, les paroisses urbaines assument souvent une certaine fonction de centre également pour les fidèles d’autres régions du canton.

Graphique 3.19: Célébrations eucharistiques hebdomadaires (paroisses et missions) pour 1’000 catholiques âgés de 15 ans et plus, par canton (base: février 2018)

Graphique 3.20: célébrations eucharistiques hebdomadaires et offices avec communion pour 1’000 catholiques âgés de 15 ans et plus, selon les diocèses (base: février 2018)

Remarque: les offices avec communion comprennent les célébrations eucharistiques et les célébrations de la parole avec distribution de la communion.

Offices religieux en
Allemagne et Autriche

 

GottesdiensteLes messes en Autriche et en Allemagne: un recul des participants

En Autriche et en Allemagne, le nombre de personnes participant à la messe est appréhendé deux fois par année lors d’un dimanche « normal », ce qui met très clairement en évidence la baisse de la fréquentation (graphiques 3.21). Si, en 1950, la moitié des catholiques allemands avait participé à la messe les dimanches du recensement, ils n’étaient plus qu’un tiers en 1975, un cinquième en 1990 et un peu plus de 10% en 2015. Ainsi, 2,3 millions de catholiques participent donc chaque semaine à la messe en Allemagne, un chiffre toujours impressionnant malgré la forte baisse de fréquentation. Enfin, la voisine septentrionale de la Suisse confirme aussi que la fréquentation du culte de la part des membres de l’Eglise évangélique est depuis toujours nettement moins assidue que celle de la messe. En 1975, environ 5,5% des réformés participaient au culte, ils ne sont plus que 3,2% à s’y rendre en 2015.

Graphique 3.21: Fidèles participant à l’office pour 100 membres de l’Église lors des dimanches de recensement, dans l’Eglise catholique romaine et l’Église évangélique d’Allemagne et l’Église catholique romaine d’Autriche

Remarque: les fidèles de l’Eglise catholique allemande participant à la messe sont recensés chaque 2ème dimanche du Carême et chaque 2ème dimanche de novembre. En Autriche,ils sont recensés le dimanche du Christ-Roi (qui précéde le 1er dimanche de l’Avent) et un dimanche du Carême. Dans l’Eglise évangélique allemande, des fidèles assistant au culte du 1er dimanche de la Passion et de l’Avent sont recensés, sans tenir compte des cultes pour enfants. Au cours des années, les dimanches de recensement ont subi quelques changements. L’église catholique en Autriche: le résultats viennent de l’anné 1981 au lieu de 1980.

Les acolytes

GottesdiensteLes acolytes

Des milliers de garçons, de filles et de jeunes adultes s’engagent en Suisse comme acolytes.

Grafik 3.31: Les acolytes en Suisse alémanique par diocèse (2014-2017)

Grafik 3.32: Ratio acolytes scolaires / acolytes parascolaires dans quelques cantons alémanique (2017)