Soziodemographische Charakteristika

Caractéristiques socio-démographi­quest
L’Eglise catholique

 

Soziodemographische Daten zur ReligionszugehörigkeitCaractéristiques socio-démographi­ques de l’Eglise catholique : une image de la population

L’Eglise catholique romaine en Suisse (soit 35,9% de la population) offre globalement une image de la population en général. Les catholiques sont légèrement sous-représentés parmi les personnes au chômage ainsi que parmi les directeurs et les personnes ayant une profession intellectuelle et encadrement ; en revanchent ils sont largement surreprésentés dans les personnes avec une formation de niveau secondaire I comme formation achevée la plus élevée, parmi les dirigeants et parmi les travailleurs non qualifiés. Ce dernier point est essentiellement en relation avec la proportion élevée, en comparaison avec l’Eglise évangélique réformée, de personnes issues de la migration. Globalement, ces dernières continuent à avoir un niveau de formation inférieur à celui des citoyens suisses, malgré une immigration accrue de personnel étranger qualifié. Cela explique aussi pourquoi leur statut professionnel est en général inférieur.

Graphique 1.29.1: Appartenance religieuse de la population résidante de 15 ans et plus en 2017 selon le sexe, l’âge, le niveau de formation, le statut sur le marché du travail, la situation dans la profession et le statut migratoire (en %): catholique

Caractéristiques socio-démographi­quest
L’Eglise évangélique réformée

 

Soziodemographische Daten zur ReligionszugehörigkeitCaractéristiques socio-démographi­ques de l’Eglise évangélique réformée : générallement
vieillissante

L’Eglise évangélique réformée en Suisse (soit 23,8% de la population) est, en comparaison avec l’ensemble de la population, vieillissante, ce qui s’exprime dans la proportion élevée de membres âgés de 65 ans et plus. Dans ce groupe d’âge, ils atteignent presque le nombre des catholiques. Les protestants sont sous-représentés parmi les personnes au chômage, parmi les travailleurs non qualifiés et parmi les personnes avec une formation de niveau secondaire I comme formation achevée la plus élevée. Très peu de protestants en Suisse sont issus de la migration.

Graphique 1.29.2: Appartenance religieuse de la population résidante de 15 ans et plus en 2017 selon le sexe, l’âge, le niveau de formation, le statut sur le marché du travail, la situation dans la profession et le statut migratoire (en %): évangélique réformée

Caractéristiques socio-démographi­quest
Les personnes sans confession

Soziodemographische Daten zur ReligionszugehörigkeitCaractéristiques socio-démographi­ques des personnes sans confession : jeunes et bien formés

Plus le niveau de formation est élevé, plus augmente le nombre de personnes qui se déclarent sans confession (26% de la population), qui n’appartiennent donc à aucune communauté religieuse. Les personnes bénéficiant d’une formation professionnelle supérieure ou académique sont donc nettement surreprésentées, celles avec une formation de niveau secondaire I comme formation achevée la plus élevée clairement sous-représentées. Les personnes avec une profession intellectuelle et encadrement et les personnes avec une profession libérale et assimilée se déclarent nettement plus souvent sans confession que les travailleurs non qualifiés. Enfin, les personnes issues de la migration et même les étrangers de la première génération sont surreprésentés parmi celles qui se disent sans confession, elles sont même 36,6% parmi les citoyens de l’AELE et de l’UE. Les sorties d’Eglise ne sont donc pas les seules responsables de l’augmentation du nombre de personnes sans confession au cours des dernières années. L’identité confessionnelle des immigrants a joué un certain rôle, même s’il est modeste.

Graphique 1.29.3: Appartenance religieuse de la population résidante de 15 ans et plus en 2017 selon le sexe, l’âge, le niveau de formation, le statut sur le marché du travail, la situation dans la profession et le statut migratoire (en %): sans confession

Caractéristiques socio-démographi­que
Les musulmans

 

Soziodemographische Daten zur ReligionszugehörigkeitCaractéristiques sociodémographiques des musulmans : jeunes et la majorité est issue de la migration

Les musulmans (5,4% de la population) constituent un groupe de population très jeune. Parmi les personnes âgées de 15 à 24 ans, 8,8% font partie d’une communauté islamique, alors qu’elles ne sont que 1,3% après 65 ans et plus. La majorité des musulmans en Suisse est issue de la migration. 58,6% proviennent d’un autre pays européen. Les musulmans ont un niveau de formation inférieur à la moyenne et leur statut professionnel est par conséquent inférieur à celui de la population en général. Ils ne sont pour ainsi dire pas représentés parmi d’une formation professionnelle supérieure ou académique. Ils sont surreprésentés, enfin, parmi la catégorie des travailleurs non qualifiés.

Graphique 1.29.1: Appartenance religieuse de la population résidante de 15 ans et plus en 2017 selon le sexe, l’âge, le niveau de formation, le statut sur le marché du travail, la situation dans la profession et le statut migratoire (en %): Communautés islamiques