Religionslandschaft Schweiz

L’appartenance religieuse
de la population suisse

un pays plurireligieux

Die Veränderung der Religionslandschaft der SchweizLa pluralité religieuse et l’augmentation des personnes sans confession

Les données actuelles ne changent en rien les principaux développements qui influencent et modifient le paysage religieux de la Suisse depuis plusieurs décennies déjà. La position dominante des deux grandes Eglises continue lentement mais régulièrement à s’éroder, tandis que le nombre de personnes sans confession a de nouveau augmenté de manière significative. La pluralité religieuse a elle aussi progressé en Suisse

Die Veränderung der Religionslandschaft der SchweizLégère augmentation de la pluralité religieuse

La pluralité religieuse a continué à progresser en Suisse durant la dernière décennie. En 2017, environ 13% de la population appartenaient à une autre communauté religieuse ou confession autre que les deux grandes Eglises, contre juste 9% en l’an 2000. La part des musulmans a légèrement augmenté depuis l’an 2000 et ils constituent la plus importante communauté religieuse derrière les deux confessions principales. 5.4% de la population se déclare appartenir à une communauté islamique. La part des plus petites Eglises chrétiennes a elle aussi augmenté (5.9%).

Graphique 1.34: Population résidante permanente (depuis l’année 1970 âgée de 15 ans ou plus) selon l’appartenance religieuse depuis 1910

Remarque : (1) De 1900 à 1960, la catégorie “Evangélique réformé (protestant)” comprend également les membres de communautés chrétiennes particulières. Dès 1970, elle ne comprend que l’Eglise réformée reconnue de droit public. (2) 1910-1920 : y compris l’église catholique-chrétienne. (3) Dès 1960, la catégorie “Autres communautés chrétiennes” comprend l’église catholique-chrétienne, les églises chrétiennes-orthodoxes ainsi que les autres églises évangéliques, telles que les églises méthodistes, les églises néo-apostoliques, etc. (4) Les “Communautés islamiques”, “Sans appartenance religieuse” et “Sans indication” ne sont distingués des “Autres Eglises et communautés religieuses” que depuis 1960.
Puis: Les données de 1970 à 2000 ont été harmonisées avec le relevé structurel dès 2010 ; la population considérée est la population résidante permanente, c’est-à-dire établi en Suisse depuis 12 mois au moins, âgée de 15 ans révolus ou plus et vivant en ménage privé. Les diplomates, fonctionnaires internationaux et les membres de leur famille ne sont pas pris en compte. 

Tableau 1.1: Population résidante de 15 ans ou plus (1970–2017) selon l’appartenance religieuse en pourcents

L'apparence religieuse19701980199020002010201520162017
Eglise catholique romaine46.746.246.242.338.637.336.535.9
Eglise évangélique réformée48.845.339.633.928.024.924.523.8
Autres communautés chrétiennes2.02.23.44.35.55.85.95.9
Communautés juives0.40.30.20.20.20.20.30.3
Communautés islamiques0.20.71.63.64.55.15.25.4
Autres communautés religieuses0.10.20.30.71.11.41.41.4
Sans confession1.23.97.511.420.123.924.926
Religion / confession inconnue0.41.21.13.62.01.31.31.4
Remarque: Les données de 1970 à 2000 ont été harmonisées avec le relevé structurel dès 2010 ; la population considérée est la population résidante permanente, c'est-à-dire établi en Suisse depuis 12 mois au moins, âgée de 15 ans révolus ou plus et vivant en ménage privé. Les diplomates, fonctionnaires internationaux et les membres de leur famille ne sont pas pris en compte. Sources : 1970-2000 : Recensements fédéraux de la population (RFP); depuis 2010 : Relevé structurel, OFS.

L’Eglise catholique en Suisse
relativement stable

 

Die Veränderung der Religionslandschaft der SchweizL’Eglise catholique reste stable

Depuis l’an 2000, l’Eglise catholique romaine a perdu des membres, cepandant l’Eglise évangélique réformée a perdu des membres en plus grande quantitée. Que le nombre de membres de l’Eglise catholique romaine soit resté globalement assez stable, qu’il ait même légèrement augmenté dans certains cantons étonne peut-être au premier abord. Cela s’ex-plique d’abord par la forte immigration qu’a connue la Suisse durant la dernière décennie, en plus grande quantité.

Die Veränderung der Religionslandschaft der SchweizMixité confessionnelle croissante dans les cantons

La mixité confessionnelle s’est aussi étendue dans les cantons au cours de la dernière décennie du fait de la migration entre Etats et au sein du pays. Dans les cantons traditionnellement catholiques de Suisse centrale, Tessin, Appenzell Rhodes-Intérieures, Fribourg, Valais et Jura, l’empreinte confessionnelle reste certes clairement reconnaissable. Dans le même temps toutefois, la part de l’Eglise catholique dans ces cantons ruraux a plus nettement reculé.

Tableau 1.2: Population résidante catholique romaine de 15 ans ou plus selons les cantons (1970–2017)

Canton19701980199020002010201520162017
Appenzell AI82328333926793199478952093059661
Appenzell AR89649736125241283713686130531275212720
Argovie144608157392180327179308182255182717181459180123
Bâle-Campagne6154168901747197011967416664326264961952
Bâle-Ville7255958776413713860631259281832918526975
Berne109819112640128583126275129897135249132976134680
Fribourg104504114400131820133590141579154231154038154587
Genève128448140367143411131149131979127591125332123710
Glaris1172011633126821153012559119281066110949
Grisons5496660162684897084272143756957162772083
Jura3971340343440014250039619406174181341047
Lucerne166225179709201470198706203212206702206909202698
Neuchâtel4531043344468604143635940343733164131437
Nidwald1501517876219642315424427239742455324188
Obwald1528616831197192068422007225102231321710
Schaffhouse1631614585156211454714922152451539816012
Schwyz5463160664700827459579591795407808879127
Soleure9148491591966598769380123802807656876300
St-Gall164700176089195316190429190574188894189491185994
Tessin159682177672203040199204194530202463200714196376
Thurgovie5374355707648556570267898729397181671353
Uri2073322423247942440124283235822370324043
Valais130775149186178222183323193533203768201097199094
Vaud130013143961174937170201178101191850192594188110
Zoug3557141143479615060551192513655279152374
Zurich293870312293330856312517321647330740331174327112
Suisse21384282285757253955024832722513849257344325506472524414
Remarque: Les données de 1970 à 2000 ont été harmonisées avec le relevé structurel dès 2010 ; la population considérée est la population résidante permanente, c'est-à-dire établi en Suisse depuis 12 mois au moins, âgée de 15 ans révolus ou plus et vivant en ménage privé. Les diplomates, fonctionnaires internationaux et les membres de leur famille ne sont pas pris en compte. Sources : 1970-2000 : Recensements fédéraux de la population (RFP); depuis 2010 : Relevé structurel, OFS.

Graphique 1.1: Proportion de catholiques dans la population résidante de 15 ans et plus (1970-2017)

Remarque: Les données de 1970 à 2000 ont été harmonisées avec le relevé structurel dès 2010 ; la population considérée est la population résidante permanente, c’est-à-dire établi en Suisse depuis 12 mois au moins, âgée de 15 ans révolus ou plus et vivant en ménage privé. Les diplomates, fonctionnaires internationaux et les membres de leur famille ne sont pas pris en compte. Sources : 1970-2000 : Recensements fédéraux de la population (RFP); depuis 2010 : Relevé structurel, OFS.

Carte 1.1: Proportion de catholiques dans la population résidante de 15 ans et plus (2017) en %

Source: Relevé structurel 2017, OFS

L’Eglise évangélique
réformée

subie une pression
plus forte

 

Die Veränderung der Religionslandschaft der SchweizL’Eglise évangélique réforméea perdu des membres

L’Eglise catholique romaine a plus profité de cet afflux que l’Eglise évangélique réformée qui, elle, a perdu des membres, en chiffres absolus. Aujourd’hui, seul le canton de Berne est encore nettement réformé, avec une part de près de 52%. Les protestants constituent toujours le groupe confessionnel le plus important, avec des parts de plus de 34%, dans les cantons d’Appenzell Rhodes-Extérieures et Schaffhouse. Ils ont beaucoup perdu en importance dans les cantons romands, où ils constituent moins que le cinquième de la population.

Graphique 1.2: Proportion de protestants dans la population résidante de 15 ans et plus (1970-2017)

Remarque: Les données de 1970 à 2000 ont été harmonisées avec le relevé structurel dès 2010 ; la population considérée est la population résidante permanente, c’est-à-dire établi en Suisse depuis 12 mois au moins, âgée de 15 ans révolus ou plus et vivant en ménage privé. Les diplomates, fonctionnaires internationaux et les membres de leur famille ne sont pas pris en compte. Sources : 1970-2000 : Recensements fédéraux de la population (RFP); depuis 2010 : Relevé structurel, OFS.

Tableau 1.6: Population résidante évangélique réformée de 15 ans ou plus selons les cantons (1970–2017)

Canton1970198019902000201020152017
Appenzell AI4146229441144116214961005
Appenzell AR241932295122985206431845918'30917'478
Argovie147627159890165307155411147880137'373130'665
Bâle-Campagne870909506196085874727988572'46572'503
Bâle-Ville983047644151741386102915627'29625'788
Berne530593544870543339504612464998445'157433'799
Fribourg175761961524204272463158830'03429'714
Genève981918827768484549204210334'68933'883
Glaris159271503114791130901118311'09510'853
Grisons523615612560968608735764254'89452'907
Jura743168096669622956805'3035'342
Lucerne287793045033076323073432435'29634'585
Neuchâtel772946804459724493363546131'03429'578
Nidwald175224853299339234394'0983'820
Obwald81110731514184123512'3182'159
Schaffhouse344453303831623280582584824'44023'807
Schwyz5321744310218124541378515'38813'572
Soleure624336360265145591165305247'93647'943
St-Gall96744101424103708971419086888'38988'953
Tessin148361710317437157231264812'39711'939
Thurgovie726947503578354770447692975'74673'870
Uri1579159016751584992(1'552 )(1399)
Valais6708825911039133561647516'58815'244
Vaud244762239658228548200422165607152'724147'222
Zoug83401051812198134601452114'91214'271
Zurich498438496496465110411242391612361'295353'332
Suisse223464322419102178185198672618276471'722'2221'675'630
Remarque: Les données de 1970 à 2000 ont été harmonisées avec le relevé structurel dès 2010 ; la population considérée est la population résidante permanente, c'est-à-dire établi en Suisse depuis 12 mois au moins, âgée de 15 ans révolus ou plus et vivant en ménage privé. Les diplomates, fonctionnaires internationaux et les membres de leur famille ne sont pas pris en compte. Sources : 1970-2000 : Recensements fédéraux de la population (RFP); depuis 2010 : Relevé structurel, OFS. Les données du canton Appenzell AI et du canton Uri ne sont pas représentatifs.

Carte 1.2: Proportion de protestants dans la population résidante de 15 ans et plus (2017) en %

Source: Relevé structurel 2017, OFS

Les personnes sans
confession

le nombre a doublé

 

Die Veränderung der Religionslandschaft der SchweizLe nombre de personnes sans confession a doublé

Le nombre de personnes n’appartenant à aucune communauté religieuse a, lui, fortement augmenté au cours de la dernière décennie. La part de personnes sans confession atteint aujourd’hui 23,9%. On observe de fortes disparités géographiques. Ainsi, dans les cantons de Bâle-Ville (49,6%) et Neuchâtel (44.8%), les personnes sans confession constituent déjà clairement le groupe de population le plus grand.

Graphique 1.3: Proportion de personnes sans confession dans la population résidante de 15 ans et plus (1970-2017)

Remarque: Les données de 1970 à 2000 ont été harmonisées avec le relevé structurel dès 2010 ; la population considérée est la population résidante permanente, c’est-à-dire établi en Suisse depuis 12 mois au moins, âgée de 15 ans révolus ou plus et vivant en ménage privé. Les diplomates, fonctionnaires internationaux et les membres de leur famille ne sont pas pris en compte. Sources : 1970-2000 : Recensements fédéraux de la population (RFP); depuis 2010 : Relevé structurel, OFS. Il n’y a pas de données représentatives pour le canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures pour certaines années.

Carte 1.3: Proportion de personnes sans confession dans la population résidante de 15 ans et plus (2017) en %

Source: Relevé structurel 2017, OFS

Graphique 1.33: L’appartenance religieuse dans la population résidante de 15 ans et plus (2017) en %

Source: Relevé structurel 2017, OFS

Les régions linguistiques
des différences significatives

 

Die Veränderung der Religionslandschaft der SchweizLes régions linguistiques – des differences observables

En Suisse germanophone, les personnes sans confession sont un peu moin nombreux qu’ en Suisse francophone. En Suisse francophone, plus qu’une personne sur quatre est sans confession. La Suisse italophone est façonnée par la religion catholique.

 

 

Graphique 1.4: Appartenance religieuse de la population résidante de 15 ans ou plus en 2017, selon les régions linguistiques, en pourcents

 

Cinque grandes villes de la Suisse
façonnées par les personnes
sans confession

 

Die Veränderung der Religionslandschaft der SchweizL’urbanisation et l’augmentation des personnes sans confession constituent un ensemble

En général, plus un canton est urbain, plus ses habitants se déclarent sans confession. Leur part est supérieure à 30% dans les cinq plus grandes villes suisses; à Genève, à Lausanne, à Zurich et à Bâle, ils constituent déjà le groupe de population le plus important. Les protestants ont pratiquement perdu leur position, traditionnellement forte, dans les grandes villes au cours des dernières décennies. Berne constitue ici une exception, puisque les protestants y sont toujours le groupe le plus important.

Graphique 1.5: Appartenance religieuse de la population résidante de 15 ans ou plus des cinq plus grandes villes de Suisse

Zurich

 

Berne

 

Bâle

 

Lausanne

 

Genève

 

Remarque : Les données de 1970 à 2000 ont été harmonisées avec le relevé structurel dès 2010 ; la population considérée est la population résidante permanente, c’est-à-dire établi en Suisse depuis 12 mois au moins, âgée de 15 ans révolus ou plus et vivant en ménage privé. Les diplomates, fonctionnaires internationaux et les membres de leur famille ne sont pas pris en compte. Sources : 1970 : Recensements fédéraux de la population (RFP); depuis 2010 : Relevé structurel, OFS.

Les naissances et marriages
Les changements sont évidents

 

Die Veränderung der Religionslandschaft der SchweizLes naissances et marriages – Les changements sont évidents

L’évolution de l’appartenance religieuse des mères de nouveau-nés et des gens qui se marient montre également à quel point le paysage religieux de la Suisse a changé au cours des 40 dernières années. Si en 1970, presque toutes les mères de nouveau-nés étaient soit protestantes, soit catholiques, ce n’est le cas que pour quelque deux tiers des naissances de 2011. Près de 12% des mères de nouveau-nés sont musulmanes, ce qui illustre bien la structure d’âge relativement jeune de cette population. Ces dates existent jusqu’à l’année 2012.

Graphique 1.6: Naissances vivantes selon l’appartenance religieuse de la mère (1970–2012)

 

Remarque: les naissances sans appartenance religieuse connue de la mère ne sont pas prises en compte, ce qui est le cas pour presque 11% des naissances en 2012. Parmi les mères protestantes, sont comptabilisées non seulement les membres des Eglises protestantes dans les cantons mais aussi les membres d’autres Eglises issues de la Réforme. L’appartenance à l’islam n’est comptabilisée que depuis le milieu des années 1990. Auparavant, les mères musulmanes étaient prises en compte dans la catégorie « autre religion ». Ces dates existent jusqu’à l’année 2012. Source: OFS.

Graphique 1.7: Personnes contractant mariage selon l’appartenance religieuse (1972–2012)

 

Remarque: les futurs mariés dont l’appartenance religieuse n’est pas connue ne sont pas pris en compte, ce qui était le cas de près de 12% des futurs mariés en 2012. Parmi les futurs mariés protestants, sont comptabilisés non seulement les membres des Eglises protestantes dans les cantons mais aussi les membres d’autres Eglises issues de la Réforme. L’appartenance à l’islam n’est comptabilisée que depuis le milieu des années 1990. Auparavant, les conjoints musulmans étaient pris en compte dans la catégorie « autre religion ». Ces dates existent jusqu’à l’année 2012. Source: OFS

».